Interview: Pierre Rossello, immobilier et confinement

Dans le cadre de notre série d’article en relation avec le confinement, voyons aujourd’hui l’interview de Pierre Rossello, un mandataire de 56 ans qui exerce indépendamment au sein du réseau Optimhome depuis maintenant 11 ans. Il va aujourd’hui nous parler de son expérience personnelle par rapport aux deux confinements que nous vivons cette année en tant que travailleur de l’immobilier.

Votre parcours ?

Après avoir été salarié pendant de nombreuses années (travail en bureau d’études), j’ai choisi l’indépendance en rejoignant le réseau Optimhome immobilier. 

Après avoir vendu de nombreux biens dans l’ancien (appartements, maisons, terrains …), j’ai eu envie de me diversifier en proposant la vente de biens neufs (accession pour des clients souhaitant habiter dans un bien neuf, et investissement pour des clients souhaitant développer un patrimoine immobilier, préparer leur retraite et réduire leurs impôts). 

Comparez le 1er et le 2eme confinement ? 

Le 1er confinement a été plus facilement supporté car on pouvait espérer que ce soit le seul et qu’il nous permettrait de vivre à nouveau normalement. 

Le 2ème arrivé en novembre, période un peu plus difficile moralement, est complexe à gérer. 

Malgré les assouplissements envisagés, l’activité reste ralentie, mais il faut rester positif pour cette fin d’année. 

Pourtant les fêtes de Noël seront forcément un peu spéciales cette année …

Les visites étant interdites, faites-vous des visites virtuelles pour les biens dont vous disposez ? 

Oui, la visite virtuelle est une solution intéressante mais il faut l’utiliser avec intelligence. Laisser une visite virtuelle en libre accès sur un site ne permet pas d’avoir le ressenti des acquéreurs en direct ni de pouvoir répondre à leurs interrogations. Je pense donc qu’il est préférable de réaliser une vidéo du bien afin de pouvoir la présenter lors d’une visio-conférence avec le client. De cette façon, nous ciblons les clients vraiment intéressés par le bien tout en gardant un contact direct avec eux et en jouant notre véritable rôle de conseil et d’information. De plus, il sera plus aisé de faire un compte-rendu pertinent au propriétaire.

Visite immobilière

Disposez-vous plus de temps libre ? Que faites-vous pendant ce temps libre ? 

Un peu et j’en profite pour faire du bricolage. 

Mais je reste bien occupé professionnellement car la partie « immobilier neuf » se prépare beaucoup par mail, téléphone et éventuellement en visio-conférence.

Comment vivez vous le confinement ? 

Plutôt bien car j’ai la chance de vivre en maison. 

De plus, en tant qu’indépendant, le télétravail était déjà mon quotidien (mon bureau est aussi à la maison) 

Utilisez-vous le digital ? Croyez- vous au digital ? 

Le réseau Optimhome a été créé en 2006 en faisant le pari du digital, donc oui je l’utilise et oui j’y crois et même de plus en plus …

Que pensez-vous des réseaux sociaux ? 

Je pense qu’ils peuvent être très utiles dans notre profession (comme dans beaucoup d’autres) mais qu’ils peuvent aussi avoir un effet pervers et contre-productif. 

Pour être efficaces, ils doivent être utilisés de façon méthodique et maîtrisée. 

Cela peut devenir également très chronophage.

Savez-vous à quoi servent les réseaux sociaux ? 

D’un point de vue professionnel, ils permettent de se faire connaître, de garder un lien avec des prospects, des clients, des collègues 

Ils permettent aussi de créer une communauté intéressée par l’immobilier, en intervenant sur des sujets s’y rapportant de façon directe ou indirecte.

Pour finir…

Un grand merci à Pierre d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, cette discussion était très enrichissante pour nous et nous l’espérons pour vous aussi. Il nous a montré que ces deux confinements sont des périodes très compliquées pour le secteur de l’immobilier, mais que ses acteurs ont une capacité d’adaptation qui leur permet de continuer leur travail, notamment grâce au digital.

Vous pouvez retrouvez le reste de notre série d’article sur le confinement sur cette page: Blog KUSO

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *