Améliorez et suivez vos efforts en matière de réseaux sociaux grâce à ces 10 astuces gratuites pour gérer votre communication digitale.

La plupart des agents immobiliers sont présents sur les réseaux sociaux,cependant, donnent-ils vraiment aux acheteurs et vendeurs de biens ce qu’ils attendent ?

A travers Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter ou encore LinkedIn c’est une relation solide qui se créera entre vous et un nombre très important de potentiels clients. La communication digitale, si elle est bien gérée,  peut s’avérer bien plus efficace et durable que les méthodes de communications traditionnelles, qui ne permettent pas forcément d’apporter des échanges spontanés entre agences et clients.

L’achat ou la vente d’une maison est une décision financière (et émotionnelle) importante. La plupart des gens se posent beaucoup de questions lorsqu’ils entreprennent cette démarche, par ailleurs, elle démarre généralement sur internet.

C’est là que les réseaux sociaux entrent en jeu. S’ils sont correctement optimisés, ils peuvent être un excellent moyen d’ouvrir un dialogue, de partager des conseils et de forger une relation permanente avec les acheteurs, les vendeurs et les locataires.

Voici une liste pratique de ce qu’il faut faire et ne pas faire avec les réseaux sociaux pour les agents immobiliers.

Réseaux sociaux immobilier

  1. Mettez en avant la ville, et pas seulement le bien.
  2. Soyez vous-même.
  3. Informez vos acheteurs.
  4. Discutez avec vos followers.
  5. Répondez aux commentaires, bons et mauvais.
  6. Ne parler que des biens en vente
  7. Négliger l’utilisation de vidéos
  8. Publier du contenu destiné à un seul type de client
  9. Parler à seulement à soi-même
  10. Ignorer vos clients actuels

Pratiques à appliquer

1.Mettez en avant la ville, et pas seulement le bien.

Les acheteurs veulent connaître les bons et mauvais côtés de chaque ville dans laquelle ils envisagent de s’installer. Pourtant, la plupart des blogs immobiliers se contentent de donner aux acheteurs des statistiques démographiques de base. Utilisez vos réseaux sociaux pour donner aux clients potentiels une compréhension beaucoup plus riche des marchés que vous servez, tout en leur faisant connaître les avantages et les inconvénients de chaque quartier.

De nombreuses villes ont un « @VilleDe … » sur Twitter, Instagram ou encore Facebook que vous pouvez alors mentionner directement dans vos posts. Utilisez ces identifiants afin de promouvoir les biens immobiliers que vous avez répertoriés dans cette ville. Les comptes des villes sur les réseaux ont tendance à être réceptifs à ces messages et peuvent vous partager, par conséquent, cela augmente la portée de votre message auprès de leur communauté.

Les comptes Instagram peuvent très facilement être votre vitrine sur internet pour permettre à vos clients de visualiser les biens à travers de belles photos du bien en lui-même ou encore des villes dans lesquelles ils se trouvent.

2. Soyez vous-même.

De nombreux agents immobiliers paient un rédacteur fantôme pour rédiger leur texte de marketing, mais cette approche a ses défauts. Le texte ne sonne tout simplement pas vrai ; il ne donne pas aux clients une idée de qui vous êtes vraiment. Des études montrent que les consommateurs veulent établir un lien personnel avec les personnes avec qui ils font des affaires, et il n’y a pas de raccourci pour écrire un contenu authentique qui ressemble à ce que vous êtes en tant qu’agence immobilière.

Laissez votre personnalité transparaître sur chaque réseau social sur lequel vous êtes. C’est un excellent moyen d’ouvrir le dialogue avec un client avant même qu’il ne décroche le téléphone.

Avalanche de likes

3. Informez vos acheteurs

Dans le but de fidéliser et inspirer confiance à ses followers, il est très important de leur offrir, de temps en temps, un retour d’expérience sur une journée de travail ou encore une vente, qu’elle se soit bien passée ou non. Ce genre de publications donne de l’authenticité a votre contenu et de la crédibilité à votre image sur les réseaux.

Si vous avez un blog, envisagez d’écrire des articles sur les conseils d’achat d’un bien et utilisez les réseaux sociaux pour les promouvoir. Peut-être pouvez-vous publier un « fait immobilier du jour », en hashtaggant #immobilier pendant que vous y êtes.

4. Discutez avec vos followers.

Les acheteurs d’aujourd’hui s’attendent à des réponses instantanées à leurs questions, cela dit, l’endroit où ils posent ces questions a changé.

Les acheteurs appellent beaucoup moins souvent les agents immobiliers qu’auparavant pour poser des questions sur une propriété ou un quartier. Ils se rendent plutôt en ligne, utilisent la fonction « messages privés » des réseaux sociaux et contactent directement les agences immobilières. Soyez prêts à échanger, répondez-leur et utilisez ces questions pour entamer un dialogue avec des personnes qui pourraient se trouver au début du processus d’achat.

5. Répondez aux commentaires, bons et mauvais.

Répondez rapidement et avec courtoisie afin d’attirer les lecteurs qui publient des commentaires sur vos réseaux sociaux. Une mise en garde : ne vous sentez pas obligé de répondre à ceux qui publient des commentaires abusifs. Les réseaux sociaux attirent leur lot de brutes en ligne, or toutes les remarques qui vous sont adressées ne valent pas votre attention.

Résistez à la tentation de vous battre avec vos critiques les plus sévères, et reconnaissez ceux qui font l’éloge de vos services. Beaucoup de personnes qui vous contactent cherchent simplement à obtenir plus d’informations sur une annonce qu’elles pensaient encore disponible, mais qui a été vendue ou louée. Utilisez leur commentaire comme une opportunité de faire pivoter leur intérêt vers d’autres propriétés.

écran iphone réseaux sociaux

Pratiques à éviter

6. Ne parler que des biens en vente

C’est bien de faire connaître aux gens les biens que vous commercialisez, toutefois, n’en faites pas le sujet principal de votre contenu. Pensez aux questions que vous posent couramment les acheteurs et les vendeurs et transformez-les en post directement. Fournissez un contenu de qualité qui répond aux attentes client et vous inciterez les gens à revenir.

7. Négliger l’utilisation de vidéos

Aujourd’hui, 45 % des gens regardent plus d’une heure de vidéos sur Facebook ou YouTube par semaine.

Il est tentant de se passer des frais de tournage et de montage d’une vidéo, mais la vidéo en ligne est un élément important du marketing domestique. Pensez-y : Les acheteurs de maisons sont des acheteurs visuels, et si elle est bien faite, une vidéo crée avec eux un lien émotionnel qu’ils n’auraient peut-être pas à partir d’une simple liste de photos.

Les vidéos de YouTube améliorent également le classement de votre site web dans les moteurs de recherche comme Google, là où acheteurs et locataires commencent généralement leur recherche d’un nouveau bien.

8. Publier du contenu destiné à un seul type de client

Aujourd’hui, les réseaux sociaux renvoient l’image d’un public assez jeune, c’est pourquoi on peut facilement penser que les potentiels clients qui proviendront des réseaux sociaux seront majoritairement intéressés pour l’acquisition de leur premier bien.

Selon l’analyse de eMarketer pour l’année 2019, on peut constater que les 55-64 ans et les plus de 65 ans sont les tranches d’âge qui connaissent la plus grosse progression au niveau du nombre d’utilisateurs sur Facebook.Evolution du nombre d'utilisateurs Facebook en France par âge

Il est donc essentiel de garder à l’esprit que les cibles de cette communication ne sont pas tous nouveaux dans le processus d’achat.

9. Parler à seulement à soi-même

Un message, un lien, une photo ou un tweet sur votre profil peut vous sembler sympathique, mais il n’aura aucun impact s’il ne trouve pas d’écho auprès des personnes qui suivent votre page.

Les réseaux sociaux sont plus axés sur l’écoute que sur la discussion. Faites attention à ce que les gens disent de vous et de votre marque. Sollicitez et recueillez des commentaires par le biais de sondages ou de services d’enquête gratuits comme Survey Monkey ou Google Forms. Ainsi, chaque élément de contenu que vous partagerez sur les réseaux sociaux reflétera les intérêts de vos clients.

10. Ignorer vos clients actuels

Invitez vos anciens acheteurs et vendeurs à vous rejoindre sur les médias sociaux. De cette façon, vos sites deviennent des communautés plus riches d’expériences partagées et de conseils objectifs de la part de ceux qui ont récemment achevé le parcours d’achat/vente d’une maison.

Dans le même esprit, retrouvez 22 conseils supplémentaires pour la gestion de vos réseaux sociaux !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *