10 conseils pour les débutants en photographie immobilière

Avec l’apparition quotidienne de nouvelles maisons en vente ou en location, la photographie immobilière est toujours très recherchée. Et chaque agent se bat pour se distinguer auprès des acheteurs en leur offrant les meilleures photos immobilières.

Pourtant, prendre des photos professionnelles pour l’immobilier peut paraître un peu difficile au début.

Mais grâce à ces conseils pratiques, vous réaliserez des photos magnifiques et attirantes. Les agents immobiliers de votre région vous recontacteront si vous fournissez un travail de qualité ! Vous pouvez également devenir spécialiste photos en tant qu’agent immobilier. Nous avons essayé de vous faire un point global sur la photographie immobilière. Après, rien de mieux que la pratique et donc à vous de jouer.

Nous proposons également des photographes professionnels par ville si vous souhaitez sous-traiter vos photographies.

Qu’est-ce que la photographie immobilière ?  

Pour certains d’entre vous, le terme « photographie immobilière » peut paraître surprenant. Pourquoi les gens font-ils des photos de maisons ?

Mais la réalité est qu’il y a une très forte demande pour la photographie dans l’immobilier, surtout maintenant que de plus en plus de gens achètent et vendent des maisons. Ce travail peut sembler simple, mais il nécessite une certaine compétence pour pouvoir prendre des bonnes photos de maisons.

La photographie immobilière est-elle rentable ? En tous les cas, elle ne sera jamais aussi populaire que la photographie de paysage ou de portrait. Mais par contre, étant un sujet de niche, vous avez de meilleures chances d’obtenir plus de clients et de gagner plus d’argent que la plupart des entreprises photographiques.

Mais alors, combien gagne un photographe immobilier ? Comme pour tout autre type de photographie, tout dépend de quelques variables que nous allons expliquer maintenant.

Pour la photographie immobilière, la localisation et la superficie de la maison jouent un rôle significatif dans la détermination du prix. Bien sûr, votre expérience et votre renommée entrent également en ligne de compte. A vos débuts par exemple, il sera logique de demander un prix un peu moins élevé que celui de vos concurrents plus expérimentés.

Si votre quartier est un endroit de choix pour l’immobilier, alors cette carrière de photographe pourrait être parfaite pour vous !

Vous pouvez également faire vos photos en tant qu’agent immobilier pour mettre vous-même les photos de vos biens.

Matériel de photographie immobilière dont vous aurez besoin

La photographie immobilière ne nécessite pas tant d’équipement que ça. Voici la liste du matériel dont vous aurez besoin.

Appareil photo

Pour la photographie immobilière, vous devez posséder un appareil photo qui peut prendre des photos manuellement. N’importe quel appareil photo de type crop ou DSLR à capteur complet ou sans miroir serait idéal pour ce job.

Objectif

Il vous faudra avoir un objectif grand angle pour vous aider à capturer les espaces restreints. Son optique unique permet également de donner aux pièces un aspect plus spacieux. Les meilleures options que vous pourriez utiliser sont le NIKKOR 16-35mm pour Nikon et l’EF 17-40mm f/4L pour Canon.

De plus, si vous avez le budget nécessaire, pensez à vous procurer un objectif à bascule pour pouvoir améliorer votre photographie. Cette option est vraiment utile pour la photographie immobilière parce qu’elle élimine la distorsion que provoque un objectif grand angle. Mais par contre, il est régulièrement plus cher que ses homologues ordinaires. Mais vous avez aussi la possibilité d’en acheter un d’occasion pour moins cher. Parmi les meilleurs du marché, on trouve le Rokinon TSL24M-N 24mm, le Canon TS-E 17mm f/4L, et le Nikon PC-E FX Nikkor 24mm f/3.5 ED.

Trépied

Un trépied vous sera nécessaire lorsque vous aurez besoin de faire de longues expositions. En effet, il stabilise votre appareil photo et vous évite de vous retrouver avec un flou de mouvement. Mais, il vous aide également à garder la perspective dans vos prises de vue. Par exemple, si vous l’installez à une hauteur d’un mètre cinquante, toutes vos images resteront à la même hauteur. Il ne faut pas que vous oubliez que la cohérence est une priorité, surtout lorsqu’il s’agit de photographie immobilière.

Déclencheur à distance

Si vous photographiez avec une vitesse d’obturation peu importante, il vaut mieux éviter de toucher à l’appareil.Rien que le fait d’appuyer sur l’obturateur pour prendre une photo peut produire un tremblement inutile de l’appareil. Nous vous suggèrons donc d’utiliser un déclencheur à distance pour un fonctionnement sans contact.

Flash

Les stroboscopes ou les flashs sont parmi les outils les plus importants mais ils sont pourtant souvent négligés dans la photographie immobilière. Ils vous seront précieux, notamment lorsque vous devrez prendre des photos dans des endroits peu éclairés. Il y a deux principaux types de flashes : Les monolampes et les flashguns. Vous pouvez débuter avec les flashguns car ils sont à un prix moins élevé. Mais par contre, si vous devez photographier des propriétés plus spacieuses, les monolampes restent la meilleure option car elles ont un rendement lumineux plus élevé. Il existe énormément de choix différents, du Godox TT600 à prix modique au Broncolor Siros 800 S haut de gamme.

Déclencheur de flash

Si vous utilisez un flash hors champ pour vos photos, il vous faudra un déclencheur de flash. Vous devez fixer l’émetteur sur la griffe de votre appareil photo et les récepteurs sur les flashes. D’ailleurs, Il existe que certains flashes ayant déjà des récepteurs intégrés. Une fois que vous avez fini de les connecter tous, il suffit d’appuyer sur l’obturateur, et le flash devrait se déclencher en même temps.

Modificateurs de lumière

Le flash nu donne souvent des résultats peu concluants lorsqu’il s’agit de photographie immobilière. Dans une majorité des cas, il vous suffira de les diriger vers le plafond pour atténuer la lumière qu’ils produisent. Mais alors, que se passe-t-il si le toit est trop haut ou si vous n’obtenez pas assez de lumière rebondissante ? Dans ce cas présent, pensez à utiliser des modificateurs de lumière. La plupart du temps, des parapluies de tir suffisent pour régler votre situation. Ils sont petits, légers et portables, donc assez pratiques, même lorsque vous photographiez dans de petits espaces.

Stands de lumière

Bien entendu, vous aurez aurez besoin de supports pour vos flashes. Pour des têtes de flash légères, un support de lumière ordinaire conviendrait pour la majorité des cas. Mais des supports en C plus rigides peuvent être nécessaires pour les monolampes plus grandes. Selon le lieu où vous filmez, vous pourriez avoir besoin d’un à quatre de ces supports pour éclairer une zone.

Ainsi, pour commencer la photographie immobilière, tout ce qui vous sera nécessaire est un appareil photo, un objectif et un trépied. Tous les autres éléments mentionnés vous aideront surtout à obtenir de meilleurs résultats et donc à terminer plus rapidement. Mais vous n’avez pas besoin d’acquérir tous ces outils en même temps, notamment si vous avez un budget limité.

Un bon téléphone

Vous pouvez également le faire avec l’aide d’un smartphone. En effet, il est aujourd’hui possible de prendre de très belles photos grâce aux nouveaux mobiles. Il existe de nombreuses applications pour faire de la retouche photos comme par exemple Google Snapseed.

Que faire avant le tournage d’un film immobilier

photo intérieur immobilier

Disposer d’une liste de tournage standard pour chaque propriété

Bien qu’il n’y ait jamais deux maisons identiques, il y a toujours des clichés typiques que tout photographe immobilier voudra avoir.

Savoir ce qu’il faut couvrir est un conseil essentiel pour apprendre à faire de la photographie immobilière. Voici les clichés dont vous auriez besoin pour réaliser un tournage de qualité:

2 photos grand angle de chaque chambre, de la cuisine et du salon.

1 photo de la salle de bain, à moins qu’elle ne soit incroyablement belle ou spacieuse ce qui pourrait mettre en valeur la maison

1 à 3 photos de la cour arrière, à moins qu’elle ne présente des caractéristiques uniques. Puis 1 à 2 photos de l’avant de la maison pour montrer l’attrait du trottoir.

1 photo de chaque élément comme la buanderie, le garage et le garde-manger qui ne sont pas les pièces qui détermineront la réussite de votre tournage

Cette liste vous permettra de vous assurer que vous disposez d’un point de référence pour prendre toutes vos photos incontournables de l’immobilier.

Vous pouvez aussi remettre votre liste à l’agent immobilier. Il saura alors ce qu’il peut attendre de votre tournage.

Préparez votre équipement la veille

La préparation est très importante quand il s’agit de photographie immobilière.

Il ne peut pas vous arriver pire que d’être sur un tournage et de découvrir que quelque chose ne fonctionne pas.

Vous devez toujours être suffisamment bien informé pour continuer à aller de l’avant. 

Prenez toujours votre chargeur. Une batterie déchargée est un tir à vide.

De plus, si vous disposez d’un appareil photo secondaire, prenez-le aussi.

Si vous avez du matériel de secours que vous pouvez emporter avec vous, veillez à l’emballer également.

La préparation de votre matériel photographique passera par des choses comme le chargement de toutes les batteries, le formatage de votre carte mémoire ou encore la préparation de votre sac.

Cherchez l’adresse avant votre départ pour vous assurer que vous avez prévu suffisamment de temps pour le trajet et ainsi ne pas avoir à vous presser lors de la prise de photos/vidéos.

Que faire sur place ?

Désencombrement

Le désencombrement est l’un des conseils les plus importants en matière de photographie immobilière. Vous devez maintenir une relation amicale avec l’agent immobilier qui est en contact avec les propriétaires.

Dans nos propres maisons, nous nous habituons à un certain désordre qui se construit avec le temps. Mais tous ces petits objets que nous ne remarquons pas ressortiront sur une photo. Chaque photo réalisée doit être faite sous son meilleur angle.

Veillez donc à ce que les propriétaires gardent les surfaces aussi propres que possible, comme les comptoirs, les tables basses, les bureaux, etc.

Si vous voulez laisser des objets de décoration, laissez en 1 à 3. Mais n’en laissez pas trop, pour que la pièce ne paraisse pas surchargée.

Pour les prises de vue d’intérieur, évitez de photographier les placards, à moins qu’ils ne soient spacieux ou personnalisés.

La plupart du temps, un placard est l’endroit idéal pour ranger ces petits objets jusqu’à la fin de la séance photo.

Parfois, vous arriverez à la maison et il y aura encore des objets que vous ne trouverez pas attrayants sur les photos. N’hésitez donc pas à suggérer de cacher quelques objets supplémentaires.

Promenez-vous dans la maison avant de commencer à prendre des photos

Chaque foyer est unique. Se familiariser avec l’espace avant de prendre la caméra vous donnera une idée de la manière dont vous voulez filmer.

Par exemple, cela vous aidera à noter mentalement les meilleurs angles et les petits objets qu’il vous faudra peut-être déplacer. Cela vous permet également de demander au propriétaire de la maison de déplacer des objets et de régler une toute dernière fois les détails qui vous paraissent importants.

En outre, cela vous permet de déterminer quels sont les espaces déjà prêts et quelles sont les pièces pouvant avoir besoin de quelques minutes de rangement supplémentaires.

En sachant cela, cela vous permettra de déterminer dans quel ordre vous voudrez commencer à prendre des photos immobilières.

Si jamais vous ne parvenez pas à vous souvenir de certains détails, procurez-vous un bloc-notes et prenez des notes. Il vous sera ainsi plus aisé d’organiser les pièces avant de faire votre travail de photographe.

Décidez : Lumières allumées ou éteintes ?

Il existe différentes raisons pour avoir les lumières allumées ou éteintes lorsque vous faites de la photographie immobilière.

Allumer les lumières permet de rendre l’espace plus chaleureux et plus accueillant instantanément. Mais cela entraîne une variation de la température de la lumière. A vous donc de les équilibrer lors du post-traitement.

Par contre, en laissant les lumières éteintes, vous obtenez une température de lumière uniforme. Mais elle donne aussi souvent une impression de froideur dans les photos immobilières.

Nous vous conseillons donc de prendre une propriété à la fois et de décider en fonction des besoins de chaque maison.

Si la propriété a de grandes fenêtres, pensez à les ouvrir pour laisser entrer la lumière. En effet, la lumière naturelle est souvent la plus belle dans la plupart des situations.

Mais que faire si la propriété n’a que très peu de fenêtres ou si l’éclairage est faible ? Vous devrez alors utiliser les lumières intérieures.

Si vous observez que les ampoules de la maison ont des températures de couleur différentes, pensez à les éteindre et à utilisez plutôt le flash. Les lampes à incandescence chaudes et les lampes fluorescentes froides ne sont pas faites pour aller ensemble lorsqu’il s’agit de photographie immobilière.

Bien sûr, vous pouvez quand même allumer une lampe de bureau pour faire de l’effet, à condition qu’elle n’éclaire pas mal.

Quelle que soit la décision que vous prenez, soyez cohérent tout au long du tournage de la propriété.

Photo immobilier

Ce qu’il faut garder à l’esprit pendant le tournage

Utiliser le flash et le rebond pour diffuser

Les agents et les propriétaires veulent généralement mettre l’annonce en ligne pour les acheteurs potentiels. Et les coûts ne prévoient pas de nombreuses heures de photographie pour une seule annonce.

Vous pouvez alors utiliser un flash attaché à votre appareil photo. En effet, c’est un moyen de vous aider à vous déplacer plus rapidement d’un endroit à l’autre.

Cependant, si vous utilisez un flash sur votre appareil photo, il vous faut faire rebondir la lumière sur les murs pour l’adoucir.

En effet, si nous orientons le flash de l’appareil photo directement dans l’espace de la pièce, nous obtenons une zone très lumineuse au centre de cette dernière. Mais , il y aura aussi une petite goutte d’ombre autour de cette zone que l’on appelle vignettage. Ce n’est pas souhaitable pour la photographie immobilière.

Essayez donc de régler le flash pour qu’il rebondisse sur un mur derrière vous, sur le plafond juste au-dessus de vous, ou même sur un des murs latéraux. Ainsi, vous permettez à la lumière de se diffuser dans l’espace et de donner un aspect plus uniforme à celle-ci.

Par contre, vous vous doutez que ces positions ne seront pas possibles avec le flash pop-up de votre appareil photo. Nous vous suggèrons donc d’acheter un flashgun équipé d’une tête de flash que vous pourrez ainsi déplacer dans de nombreux angles.

Nous vous recommandons aussi d’utiliser votre flash en mode manuel. Cela vous permet de maîtriser pleinement sa puissance.

Vous pouvez par exemple utiliser une puissance de 1/16e de pouce comme point de départ et ajuster à partir de là.Mais, si vous tirez vers des fenêtres claires, vous pouvez vouloir aller jusqu’à la pleine puissance.

Pour les grands espaces, installez plutôt vos flashs sur vos pieds d’éclairage. Positionnez-les hors du cadre et orientez-les vers le plafond pour avoir un meilleur aperçu.

Au final, la position de vos lumières dépend principalement de la taille et de la forme de la pièce.  Très souvent, vous pouvez installer vos stroboscopes dans les coins, ou même derrière vous. Mais si ces endroits ne fonctionnent pas, vous devrez peut-être essayer d’autres espaces jusqu’à ce que vous obteniez un éclairage uniforme dans la pièce car là est la priorité.

Tirez droit pour moins de distorsion

Ce conseil est crucial pour apprendre à faire de la photographie immobilière.

Si vous prenez des photos sous différents angles, veillez à ce que l’appareil reste toujours bien droit. Cela permet en fait d’éviter la distorsion que vous devrez plus tard redresser dans Lightroom.

En effet, vous remarquerez que si vous pointez l’appareil photo légèrement vers le haut ou vers le bas, les lignes verticales commencent à se déformer. 

La hauteur idéale pour la photographie immobilière est d’environ 152,5 cm. Néanmoins, chaque maison est un peu différente. Mais c’est la hauteur globale qui aura l’air la plus naturelle et la plus équilibrée.

Effectivement, si vous montez trop haut, vous commencez à voir trop de plafond et pas assez de surface habitable. A contrario, si vous allez trop bas, vous commencez à voir trop de meubles et pas assez de la pièce réelle.

Comment modifier la photographie de biens immobiliers dans une pièce éclairée

Corriger la distorsion en utilisant la correction et la transformation de l’objectif

L’un des désavantages de l’utilisation d’objectifs grand angle en photographie immobilière est la présence de distorsion. Ce type d’optique a tendance à tout faire paraître déformé.

Pour cela, veillez à appliquer une correction d’objectif et à corriger vos verticales en premier lieu. Ces deux réglages donneront à la photo un aspect plus poli et plus réel.

Voici un récapitulatif pour pouvoir corriger ces distorsions:

Assurez-vous que l’objectif que vous avez utilisé est bien celui qui apparaît dans le menu déroulant sous Profil de l’objectif.

Ensuite, passez au module de transformation. Cochez la case « Contenir la culture ». Cliquez ensuite sur le mot « Auto ».

Lorsque vous cliquez sur « Auto », vous verrez cette case s’assombrir, ce qui signifie qu’elle est appliquée.

Vérifiez que toutes les lignes ont été corrigées. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours vous servir des curseurs de ce module pour faire des ajustements manuellement.

Passez aux ajustements de base

Les principaux ajustements que vous devez faire sont la réduction des hautes lumières, l’éclaircissement des ombres, l’approfondissement des noirs et l’augmentation de la clarté.

Néanmoins, chaque photographe a ses propres réglages. Il vous faudra un peu de temps pour développer votre style et votre flux de travail. Alors, allez-y, n’hésitez pas et faites des expériences avec vos photos immobilières. Avec le temps, vous aurez peut-être le bon Lightroom préréglé pour chaque prise de vue.

Corriger les variations de température de la lumière

Lorsqu’il s’agit de photographie immobilière, il vous est essentiel d’obtenir des couleurs précises.

Si vous avez laissé les lumières allumées à l’intérieur des pièces, vous aurez des tons jaunes. Mais , il faut savoir que ceux-ci seront très différents de la lumière bleue du soleil.

Il est toujours mieux d’équilibrer ces températures de lumière le plus possible dans Lightroom ou Photoshop. Ainsi, la photo semblera avoir un aspect plus soigné et plus professionnel.

Par exemple, le pinceau d’ajustement est idéal pour ce scénario ! Pour une lumière plus chaude, sélectionnez un pinceau et ajustez la température de la lumière vers le bleu.

Faites-le jusqu’à ce qu’elle paraisse neutre et se mélange à la zone environnante.

Si vous utilisez la brosse ou le pinceau d’ajustement, vous pouvez augmenter la taille de la brosse, le plumage et la force de la brosse. Cette méthode permettra d’obtenir un mélange encore plus doux.

Vous pouvez également équilibrer les températures de la lumière à l’intérieur de la caméra en vous servant d’un vérificateur de couleurs ou d’une carte grise. Il vous suffit de prendre une photo de la carte devant la scène que vous allez photographier. Une fois les images immobilières chargées dans Photoshop, ouvrez la balance des blancs. Avec l’outil pipette, cliquez sur le gris de la carte, et PS ajustera automatiquement les couleurs pour vous.

N’oubliez pas de faire la balance des blancs et la correction des couleurs pour chaque prise de vue. En effet, cela permettra à vos clients de savoir que vos photos sont cohérentes et professionnelles.

Conclusion

Si vous voulez vous lancer dans la photographie immobilière et en faire une source de revenus fiables ou bien prendre vous-même des photos pour votre activité, il est vraiment important d’être cohérent dans votre démarche et votre style.

D’ailleurs ne soyez pas obsédé par le matériel photographique au moment de commencer. Là n’est pas le plus important. En fait, vous n’avez pas besoin de beaucoup pour réaliser de belles photos immobilières.

Grâce aux astuces de la photographie immobilière évoquées ci-dessus, vous êtes en bonne voie pour créer un portfolio complet et cohérent ! En tant qu’agent immobilier, cela vous permettra de prendre de belles photos et donc de trouver de nombreux acquéreurs.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *